Les Causeries Citoyennes de Parakou du 21/07/2018

Causeries Citoyennes de Parakou : « La gestion du temps : définition, portée et limites »

 

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Les Causeries Citoyennes de Parakou », les citoyens ont été invités ce samedi 21 juillet 2018 à prendre part à la causerie sur le thème : « La gestion du temps : définition, portée et limites ». Cette séance a été co animée par Messieurs Justin MAGNIDE, Doctorant en Gestion et Ali MORAT LAFIA, Socio anthropologue en collaboration avec notre radio partenaire Deeman FM.

Après quelques définitions classiques du temps, M. MAGNIDE a expliqué qu’une bonne gestion du temps commence par l’application d’une rigueur en soit même à travers l’élaboration d’une liste de tâches appelée « To do liste » en anglais.

Selon une définition généralement admise, le temps est perçu comme un élément illimité, et indéfini mais qui en même temps est rare. C’est une ressource dont nous disposons et qui permet d’organiser nos occupations.

A la suite des différentes contributions, on retient que pour mieux gérer son temps, l’individu doit tenir compte du contexte et de l’environnement dans lequel il se trouve. La mauvaise gestion du temps conduit au stress, à la colère et à l’irritation etc.

Le débat s’est ensuite focalisé sur certaines situations d’urgence qui surviennent et qui peuvent influencer négativement la planification établie. C’est le cas par exemple d’un accident circulation, ou d’une crise de paludisme. Tout en reconnaissant certaines situations d’urgence, le communicateur n’a pas entièrement partagé ce point de vue. Il s’appuie d’ailleurs sur l’adage populaire qui dit « qui n’a pas prévu l’imprévu n’a rien prévu ». En planifiant notre temps, nous devons tenir compte des imprévus qui ne nous permettent de respecter rigoureusement nos planifications.

A l’issue du débat, les participants ont tous compris qu’un individu qui gère bien, tire les avantages suivants :

  • amélioration du degré de concentration;
  • Augmentation de la fiabilité et l’efficacité;
  • Elimination des pertes de temps;
  • Travail efficient et satisfaisant;
  • amélioration du résultat

Un temps mal géré conduit :

  • à un accroissement des sources de distraction;
  • à l’insatisfaction chronique ;
  • au stress chronique ;
  • à la procrastination ;
  • à l’échec échec dans l’atteinte des objectifs ;
  • à l’irritation ;
  • aux malentendus et aux conflits.

Les échanges ont permis de percevoir l’utilité de la promotion d’une culture de gestion efficace du temps car elle permet d’éviter tous les désagréments qui affectent négativement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *