Fin du stage de perfectionnement en gestion économique et marketing de radio de proximité

Du 21 au 31 mai 2019, les directeurs des radios bénéficiaires du projet Dialogues Citoyens Bénin 2 ont appris à mieux rentabiliser leurs grilles de programmes et à accroître la viabilité économique de leurs stations.

L’atelier de formation organisé à Bohicon avec l’appui technique et logistique du Centre Solidarité et Initiatives pour le Développement (CSID-Bénin), a connu la participation de huit (8) directeurs de radio. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet Dialogues Citoyens Bénin 2 mis en œuvre par CFI Agence de développement médias et co financé par la GIZ à travers son Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement des Communes (PDDC). Du 21 au 31 mai, cette formation a été co animée par :

  • Sahadou ALI ZATO, Expert CFI
  • Rodrigue AZONNONGBE, Co formateur
  • Kassim ZATO, Co formateur

Les bénéficiaires de cette formation sont les Directeurs des radios :

  • Royal Fm
  • Fm Ahémé
  • Voix de la Lama
  • Radio Voix de la Vallée
  • Radio Alakétu
  • Radio Orè Ofè
  • Fm Kouffè
  • Tuko Sari Fm

Cette formation vise à améliorer les connaissances des directeurs des radios à accroître leur leadership au sein de la radio et à améliorer la viabilité économique de la radio. Au cours de la session les notions abordées ont permis d’élucider les questions suivantes :

  • Identifier les moyens disponibles pour accroître la viabilité économique d’une station (marketing commercial ou communautaire, partenariats, recherche de financements locaux etc.),
  • Concevoir une grille de programme compatible avec leur projet et les moyens disponibles, et savoir la promouvoir auprès des annonceurs et partenaires potentiels,
  • Identifier et utiliser des procédures de gestion comptable adaptées au fonctionnement des radios de proximité,
  • Connaître les notions de management et de responsabilité éditoriale, mettre en place des procédures permettant un respect des règles de déontologie du journalisme et un fonctionnement démocratique et pluraliste de la rédaction.

A l’issue de ces travaux, les résultats suivants ont été obtenus :

Echange autour des problèmes vécus par les radios. Au démarrage de la formation, à travers un tour de table, les participants ont présenté leur radio : genèse, objectifs, organisation, orientation programmatique, structure et statut du personnel, succès et problèmes rencontrés surtout en matière de gestion. Cette étape a permis aux formateurs de mieux comprendre les problèmes rencontrés par les managers des radios et de mieux moduler le contenu de leur formation. Entre autres problèmes généralement rencontrés, on peut noter :

  • Insuffisance de concertation entre Promoteur/Président du CA et Directeur, les relations entre promoteurs et directeurs souffrent d’énormes ambiguïté ;
  • Insuffisance de mobilisation des ressources financières internes, les radios peinent à couvrir leurs dépenses de fonctionnement ;
  • Faiblesse de l’effectif du personnel dans les radios entrainant un cumul de fonction ;
  • Répartition ambigüe des tâches, les différents agents ne sont pas très bien situés sur leurs tâches quotidiennes ;
  • Manque de Techniciens compétents dans la radio, ils n’arrivent pas à prévenir les pannes, ni les réparer ;
  • Détournement des frais de communiqué par les agents indélicats de la radio qui profitent des failles du système de recouvrement ;
  • Insuffisance d’organisation dans les stations dont les managers éprouvent de grosses difficultés à coordonner les différents services ;

Mise à jour de la charte éditoriale des radios : Au bout des échanges, il a été constaté que les radios, dans le meilleur des cas, disposaient d’un slogan et non d’une ligne éditoriale. Les formateurs ont travaillé à travers des exercices de groupes, à doter chaque radio d’une charte éditoriale. L’importance de la connaissance et le respect de cette charte par les acteurs de la radio a été expliqué.

Stratégie de mobilisation des acteurs autour de la radio : Après avoir précisé les concepts et donné les éléments et principes de la mobilisation sociale, les formateurs ont insisté sur les techniques de mobilisation des énergies internes autour du développement de la radio afin de promouvoir une communauté de destin. Les formateurs ont suggéré le développement des relations fraternelles, conviviales et de solidarité entre le directeur et ses collaborateurs.

Viabilisation financière de la radio : Plusieurs approches d’amélioration des recettes des radios ont été présentées par les formateurs et discutées avec les participants. On peut noter : La mobilisation des partenaires commerciaux, le développement des prestations techniques ; la mise en place d’un système de correspondants locaux, la mobilisation des partenaires techniques et financiers au développement, la mobilisation de subventions et financements nationaux, l’organisation de campagne de mobilisation de fonds (à titre individuel ou collectif) au niveau de la population, mais aussi des ressortissants (cadres et opérateurs économiques) pour financer certaines acquisitions ou équipements.  

Gestion administrative et sociale de la radio. Après présentation de l’organisation administrative des radios, les discussions se sont concentrées sur les problèmes pratiques rencontrés (faiblesse du niveau d’institutionnalisation, organigrammes inadaptés, non-respect des lignes hiérarchiques, existence de clans et de groupes de pression au sein de la radio, inexistence de contrat de travail ou de collaboration, déperdition de fonds). Les discussions ont permis aux formateurs de mettre l’accent sur la circulation de l’information au sein de la radio notamment à travers les réunions de coordination et de concertation à divers niveaux, les réunions fonctionnelles, etc.

Après dix (10) jours de travaux faits de communications et de travaux de groupes, les participants partent très satisfaits des nouvelles compétences acquises. Chaque participant a formulé ses intentions d’actions en vue de mettre en œuvre les acquis de la formation. Les intentions formulées se présentent essentiellement comme suit :

  • Mettre à jour l’organigramme de la radio ;
  • Faire la description de chaque poste en définissant le cahier de charge de chaque responsable de service ;
  • Etablir une fiche technique pour chaque émission ;
  • Créer une émission à fort taux d’écoute ;
  • Travailler à mieux sécuriser les recettes de la radio ;
  • Travailler à renforcer la communauté de destin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *