Dialogue Citoyen Bénin 29/10 au 11/11 2017 Fondamentaux du journalisme d’enquête

L’investigation au cœur du journalisme

 

Du lundi 30 octobre au samedi 11 novembre 2017, le CSID-Bénin a appuyé l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités sur les fondamentaux l’enquête journalistique au profit des journalistes des médias de proximité impliquées dans le projet Dialogue Citoyen Bénin.

L’action s’est adressée aux journalistes des radios locales et télévision sélectionnées, la presse écrite et web journalistes ainsi qu’aux responsables des Cellules Participation Citoyenne (CPC). Cet atelier de formation animé par Eric LE BRAZ, Expert CFI, est organisé dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Dialogue Citoyens Bénin », initié par CFI Agence de Coopération média et ses partenaires, Social Watch Bénin et la Fédération des Radios Communautaires et Assimilées au Bénin FERCAB, avec l’appui technique et logistique du CSID-Bénin.

La formation vise à donner aux journalistes les clés de compréhension du journalisme d’enquête de proximité au niveau local, autour des questions qui sont au cœur des régions ciblées par le projet.

Ces journalistes, qui ont un rôle important à jouer dans l’animation de l’espace public, doivent se saisir des problématiques qui touchent directement le quotidien des populations, maîtriser les techniques de recherche et de collecte d’informations et la mise à disposition de ces informations aux populations afin d’encourager un meilleur contrôle de l’action publique et une plus grande transparence dans la conduite des affaires locales.

Au cours de cet atelier, plusieurs centres d’intérêt ont retenu l’attention des participants et s’articulent autour des principes fondamentaux de l’enquête d’investigation. Pour l’essentiel, on peut retenir les notions suivantes :

  • L’investigation, c’est au cœur du journalisme. Tout journaliste avant la publication de quelque information est astreint de prouver sa véracité à travers une investigation. L’investigation permet de crédibiliser l’information livrée et le média concerné. Toutefois, certains journalistes se spécialisent dans l’investigation.
  • L’investigation est un travail collectif. Il est préférable de travailler en équipe pour mieux une investigation.. Il est très important de trouver un cadre collectif où discuter avec les autres.
  • L’investigation c’est un puzzle dont on ne montre pas toutes les faces. Il est préférable que le journaliste ait des réserves d’informations sur l’investigation qu’il publie. Ces réserves sont constituées en vue de faire face à une éventuelle interpellation des mis en cause.
  • L’investigation sollicite une part de notre curiosité généreuse. L’investigateur doit veiller à développer un rapport de confiance avec les sources qui ont accepté donner l’information. Il est important de faire la distinction entre la vie privée et publique des personnes concernées. Un investigateur n’est donc ni un policier, ni un inquisiteur, ni un juge.
  • Penser au public. On ne pas fait de l’investigation pour se faire plaisir. Le journaliste doit veiller à faire adhérer le public à son investigation.

Pour tout résumer le formateur a expliqué qu’un investigateur doit être intransigeant mais bienveillant.

A l’issue des onze jours d’activités, les participants sont sortis très satisfaits des nouvelles connaissances acquises. On note encore une plus grande satisfaction au niveau des Cellules de Participation Citoyenne (CPC) qui ne sont pas journalistes mais dont la mission de veille citoyenne dont elles sont investies exige un minimum de connaissances en enquête d’investigation. Cette formation vient combler l’une des principales attentes des participants qui ont pris l’engagement de mettre les nouvelles connaissances acquises au service de leurs différentes structures.

Au terme de la formation, chaque participant est reparti avec un

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *