Atelier de formation à la production de magazines de sensibilisation à la citoyenneté et à la redevabilité

Les journalistes producteurs d’émissions citoyennes et les membres des Cellules de Participation Citoyenne (CPC) ont renforcé leurs capacités sur la production de magazines de sensibilisation

La formation organisée par CFI Agence de développement médias avec l’appui technique et logistique du Centre Solidarité et Initiatives pour le Développement (CSID-Bénin), s’inscrit dans le cadre du projet Dialogues Citoyens Bénin2. Ce projet mis en œuvre par CFI Agence de développement médias et co financé par la GIZ à travers son Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement des Communes (PDDC).

L’atelier a été animé du 11 au 22 juin 2019 à Bohicon au Bénin par Emmanuel DE SOLERE STINTZY et Gaston YAMARO.

L’animation de cet l’atelier est faite à travers une combinaison d’apports théoriques, de simulation, d’exercices et de terrain ayant abouti à la réalisation de 8 magazines produits et animés par des tandems membre de la CPC d’une commune bénéficiaire et un journaliste d’une radio bénéficiaire. L’objectif est de mieux faire comprendre le travail des journalistes aux CPC et de développer les habitudes de collaboration constructives.

L’atelier a démarré par une écoute critique des magazines de sensibilisation existant dans d’autres radios. Il a été question de faire découvrir ce qui se fait dans d’autres villes et d’autres pays tels que Côte d’Ivoire, Madagascar, RCA etc). Les formateurs ont encouragé les participants à s’en inspirer pour la production de leurs propres magazines.

En vue de permettre aux journalistes d’aborder des sujets plus concrets et proches du quotidien des populations, les journées d’information ont été animées les 12 et 13 juin 2019. Il faut noter la participation de sept (7) membres des OSC relais du PDDC à ces journées d’informations. Six communications ont meublé ces journées.

Au cours des communications, chaque tandem prépare et adresse un questionnaire à l’invité. Un débriefing collectif est organisé à la fin pour relever les points forts mais aussi les points à améliorer.    

Communication n°1 : Que disent les lois sur la décentralisation, la citoyenneté et la redevabilité.

Cette communication animée par Bienvenu ANAGONOU, Magistrat au tribunal de 1ère Instance d’Abomey. On retient essentiellement de cette intervention que la décentralisation, la citoyenneté et la redevabilité ne sont pas dénuées de cadre légal au Bénin. Malheureusement, la Constitution au Bénin ne dispose pas d’article spécifique à ces concepts. Le cadre légal est beaucoup plus fourni au niveau local avec la loi sur la décentralisation qu’au niveau national à proprement parler.

Communication n°2 : Rôle des municipalités dans le CCAP.

Ce panel animé par Lucie SESSINOU, Présidente du Réseau des Femmes élus Conseillères (ReFEC), et Adam SYLLA, Premier Adjoint au Maire de la commune de Nikki a permis de donner des exemples concrets et résultats de collaboration entre médias, Cellule de Participation Citoyenne (CPC) et élus en matière de citoyenneté et de redevabilité. 

Intervention n°3 : Rôle de la société civile dans le CCAP : Au cours de cette intervention, Fidèle GANSE, point focal d’ALDIPE-ONG et Soumaila BODDY Zakari, Coordonnateur CPC Nikki ont fait des retours d’expériences de leurs différentes structures en matière de veille citoyenne. Grâce à la veille citoyenne menée par ces structures, certains élus ont été interpellés par rapport aux chantiers non conformes au Dossier d’Appel d’Offre (DAO) ou des chantiers abandonnés.

Intervention n°4 : Education citoyenne auprès des jeunes et des femmes.

Ahmed SERO LAFIA, Secrétaire national SOS Civisme et Lucie SESSINOU ont présenté les résultats de leurs activités en direction des femmes et des jeunes. Au nombre de ces actions, on note que le ReFEC a mis en place à Allada, une association de femmes faiseurs d’opinion malgré leur réticence à s’engager dans la veille citoyenne. L’animation des clubs de civisme par les jeunes élèves et collégiens encadrés par SOS Civisme a permis l’émergences d’élèves modèles désormais engagés dans la veille citoyenne.

Intervention n°5 : Citoyenneté et redevabilité dans l’histoire et les traditions béninoises.

Ali MORAT LAFIA, Socio anthropologue et Gaston YAMARO, Directeur Deeman radio, ont relevé les pratiques traditionnelles de citoyenneté et redevabilité existants dans la culture Baatonou. On note que le milieu traditionnel regorge de nombreuses pratiques qui font la promotion de la citoyenneté et de la redevabilité. Si ces concepts semblent nouveaux, la réalité qu’ils recouvrent n’est pas nouvelle. Plusieurs exemples de pratiques ainsi que les proverbes et anecdotes faisant la promotion de la citoyenneté ont été cités.

Intervention n°6 : Définitions modernes ou actuelles de la citoyenneté et de la redevabilité.

Cette communication a permis au Sociologue Ali MORAT LAFIA et Alfred DEGUENONVO, Conseiller Technique à la participation citoyenne GIZ, de clarifier le contenu des concepts de la citoyenneté tels que citoyen, civisme, redevabilité, citoyenneté, Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP) etc.

L’atelier s’est poursuivi avec seulement journalistes et Coordonnateur CPC pour la réalisation des magazines. Après le choix des sujets et des angles à aborder, les stagiaires sont descendus sur le terrain pour la collecte de données. Les localités de Bohicon et environs ont été parcourues à la rencontre des sources à travers micro-trottoir, interview, reportage etc.

A l’issue de cette collecte, huit magazines ont été enregistrés au studio de Radio Carrefour à Bohicon.  

Les magazines produits seront diffusés dans chaque radio. La production se poursuivra après l’atelier. Afin de pérenniser les acquis de cette formation, des conseils et recommandations suivants ont été faits :

Pour la mise en pratique de la citoyenneté et de la redevabilité

  • Créer de nouvelles émissions d’information sur ces thématiques si elles n’existent pas et réaliser des bandes annonces pour attirer les auditeurs
  • Programmer la diffusion des 8 magazines réalisés pendant la formation
  • Identification de sujets sur ces thématiques et création d’émissions d’information qui donnent la parole aux citoyens
  • Faire un suivi régulier des interpellations des citoyens et des OSC auprès de l’administration communale
  • Publication des PV des sessions des conseils communaux et de la mise en œuvre des sessions de reddition des comptes

Pour une meilleure collaboration radio-CPC

  • En dehors des émissions sous contrat existantes, définir des sujets d’intérêt général (impliquer la CPC dans les réunions de programmation ou rencontre mensuelle)
  • Identification des personnes ressources grâce à la collaboration radio-CPC
  • Co-animation d’émissions communes ou création d’une chronique CPC dans les magazines d’information   

Pour l’utilisation de différents formats journalistiques (reportage, portrait, vox-pop, microprogramme, etc.)

  • Utiliser différents formats journalistiques dans les émissions
  • Utiliser des microprogrammes d’information plutôt que magazines entiers pour certains sujets
  • Varier les formats journalistiques : réaliser davantage de portraits de citoyens dans l’ombre (plus d’espaces pour ce format dans la grille).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *